A propos du Festival

Depuis 2015, l’association Spacejunk Grenoble, sous la direction de Jérôme Catz, s’est attelée à enrichir et à mettre en valeur le territoire grenoblois avec des œuvres disponibles 24h/24 et 7j/7. Au cours de ces cinq années, nombreux sont les artistes locaux et internationaux à être venus embellir les murs de la métropole, constituant ainsi un ensemble d’œuvres remarquable de par sa qualité, sa quantité, sa diversité et sa localisation.

Depuis la fin du XXème siècle, la politique culturelle de la ville de Grenoble est marquée par l’engagement avant-gardiste de différentes figures emblématiques faisant de Grenoble un véritable laboratoire culturel. Depuis la fin des années 60, des grands noms de la scène artistique comme Ernest Pignon-Ernest, Calder ou Les Malassis investissent l’espace public, suivis dans les années 80 par la scène locale de graffeurs et pochoiristes qui, dès lors, n’a cessé de s’enrichir.

Le Street Art est de nature généreuse, et cette générosité se partage et se propage, car elle offre une manière de regarder la ville différemment et souvent bienvenue dès que les artistes ont le temps et l’autorisation de montrer leur savoir-faire.

Ce rendez-vous culturel est l’occasion de découvrir différentes facettes de cet élan planétaire que le Street Art Fest a contribué à mettre en lumière et qui fait aujourd’hui partie des plus grands mouvements artistiques de tous les temps. Du graffiti jusqu’aux nouvelles technologies, cet évènement tout public a une intention simple : faire un état des lieux du street art actuel et sensibiliser le public à cette discipline en pleine expansion.  Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fait rayonner la Métropole vers le monde entier grâce à sa programmation artistique et au travers de l’ensemble de ses propositions culturelles : festival de films – fresques monumentales – graffiti traditionnel – expositions – collages – pochoirs – sculptures urbaines – installations – photographies – digital street art – street art runs – conférences…
Ce projet se base sur deux objectifs forts : la réalisation d’œuvres artistiques visibles de toutes et tous, ainsi que la rencontre entre les artistes et le public, rencontre possible grâce à une médiation constante et la mise en place de nombreux projets éducatifs satellites.

En effet, le festival fait l’objet de nombreuses actions avec le public scolaire telles que visites guidées, ateliers de pratique artistique, co-réalisations d’œuvres, rencontres d’artistes, initiations à l’usage de la bombe de peinture.
Par ailleurs, une équipe de 60 médiateurs est sollicitée tout au long du festival pour présenter les artistes et donner à tous les clés de lecture des œuvres réalisées.

Pendant le mois de juin, la ville est ponctuée chaque jour d’événements aussi divers que la réalisation en live d’œuvres, le dévoilement de fresques, des vernissages, des temps de rencontre, des visites guidées, des conférences, un festival de films, des dédicaces, des soirées, etc.

Durant toute l’année, et pour ne pas oublier notre cœur de métier, la médiation culturelle et la diffusion du Street Art, nous le Street Art Fest mets en place quelques activités qui permettent suivre l’ensemble d’œuvres réalisées dans le cadre du Festival

 Circuits Street Art et visites guidées avec notre équipe Médiation .
Toute l’info sur : https://www.streetartfest.org/visites-guidees/

Des Escape Game by Graaly.
Toute l’info sur : https://www.streetartfest.org/escape-game-by-graaly/

Aujourd’hui, avec ses sept éditions, le Street Art Fest Grenoble-Alpes est devenu un évènement incontournable,  au rayonnement national et international

En 2015 est lancée la première édition du festival. Celle-ci est couronnée de succès avec plus de 30 artistes invités, et plus de 40 réalisations d’œuvres dans les rues de Grenoble. Pendant 20 jours, le centre-ville est ponctué chaque jour d’événements aussi divers que la réalisation en live d’œuvres, les dévoilements de fresques, les vernissages, les temps de rencontre, les visites guidées, les conférences, les projections, tout cela accompagné d’un dispositif de médiation culturelle permanent sur tous les sites concernés.

Elle est suivie par une deuxième édition en 2016, plus grande et plus ambitieuse, avec plus de 40 artistes et plus de 100 créations disséminées (tout type de format) dans les rues de Grenoble.

Lors des troisième et quatrième éditions, l’événement s’ouvre aux villes environnantes. Des œuvres sont réalisées à Grenoble, mais également à Fontaine, Saint-Martin d’Hères et Pont-de-Claix, consolidant une image culturelle métropolitaine ainsi que la notoriété confirmée de l’événement à l’international et donnant une vision large et complète du street art. La troisième édition est marquée par la création du Street Art MOVIE Fest.

En 2019 le Grenoble Street Art Fest devient le Street Art Fest Grenoble-Alpes et continue à se développer, notamment avec l’accueil de la première édition du Digital Street Art Fest, qui fait la part belle à l’inventivité, l’innovation et à ces artistes-ingénieurs-chercheurs qui ont cette capacité à nous surprendre avec leurs propositions improbables, décoiffantes et toujours interactives. La version dominicale du Street Art Run, une manifestation running et/ou balade culturelle, voit le jour pour clôturer le festival. Ces deux événements attirent de nouveaux publics, friands de sport, de sciences et d’innovation ! Et cerise sur le gâteau, à l’occasion de ses 30 ans de carrière, l’artiste Shepard Fairey est venu réaliser une œuvre monumentale et a inauguré la plus grande exposition rétrospective jamais consacrée à son travail. Cette exposition sera présentée durant 5 mois.

En 2020, le festival a proposé une édition spéciale nommée « Résilience », marquée par la crise du COVID-19. La situation de cette année impactée par cette pandémie, a obligé à s’adapter aux nouvelles de dernière minute, aux annonces gouvernementales et à l’incertitude quant aux possibilités de voyager pour les artistes. Un premier acte de réalisations s’est déroulé en juin – juillet, puis un second en septembre – novembre, afin de pouvoir accueillir le plus d’artistes possibles au fil des annonces d’ouvertures de frontières. Finalement, plus de 26 œuvres dont 15 monumentales ont éte réalisées durant cette édition Résilience.

La grande nouveauté de cette 6ᵉ édition fut la création de l’APP Street Art Fest, un outil essentiel dans le monde actuel afin d’arriver au grand public et donner les clés de lecture autour les œuvres crées dans le cadre du Festival. Cette application s’est présentée avec l’inventaire complet, des parcours thématiques, la galerie multimédia crée autour chaque œuvre, etc. En plus de répondre aux contraintes sanitaires misent en place par le gouvernement lors de cette année 2020 – 2021, l’application Street Art Fest a offert une grande autonomie pour toutes formes de visites.

Pour la 8ᵉ édition en 2022, le festival confirme sa dimension métropolitaine avec l’arrivée de quatre nouvelles communes participantes : Meylan, Seyssinet, Vizille et Saint Martin Le Vinoux qui viennent grossir le noyau dur de la manifestation représentée par les communes de Grenoble, Fontaine, Saint-Martin-d’Hères et Le-Pont-de-Claix, Eybens, Sassenage, La Tronche et Champ-sur-Drac. Cet engouement vient faire la démonstration de l’intérêt de tous les métropolitains pour le street art, et du festival à s’inscrire le plus largement dans notre métropole grenobloise.

Articles 

> Traits Urbains, les 100 qui font la ville (Novembre 2021) : Consultez ici

Spacejunk Grenoble

L’association Spacejunk Grenoble a été créée en 2003 et a pour objet « d’accompagner les artistes contemporains dans la diffusion de leur travail en leur proposant différents supports ; cela peut se faire sous forme d’expositions dans les locaux de l’association à savoir le centre d’art Spacejunk, ainsi que dans tout autre lieu susceptible de recevoir les expositions créées par l’association , organissés par des tiers et confiées à l’association ; sous forme d’expositions itinérantes lors desquelles l’association trouvera ou cautionnera les différents lieux d’accueil ; sous forme de catalogues retraçant une ou plusieurs expositions, présentant un ou plusieurs artistes ; grâce à l’outil internet et notamment au travers des différents sites web que Spacejunk jugera bon de créer ».

L’association compte cinq salariés, un contrat d’apprentissage et deux services civiques à l’année. Elle fonctionne ensuite avec dix salariés pendant le festival de Street Art, période pendant laquelle une centaine de bénévoles participent également au bon déroulé de l’événement.

Spacejunk Grenoble est le premier des trois lieux d’exposition de Spacejunk Art Center, fondé en 2003 par Jérôme Catz. Créé afin de proposer un véritable centre d’expression aux plasticiens des cultures émergentes (Lowbrow, Pop Surréalisme, Street Art…), la programmation de cet espace a très rapidement conquis un large et souvent jeune public, montrant la pertinence de ce projet et ouvrant une fenêtre d’expression qui suscite et encourage le débat, le dialogue.

Spacejunk propose cinq grandes expositions annuelles dans ses trois centres d’art (Bayonne – Lyon – Grenoble) et de nombreux autres projets hors les murs. Spacejunk s’est imposé comme l’un des lieux culturels incontournables en France.

Certaines expositions voyagent jusqu’en Chine, en Australie, en Amérique du Sud ou aux USA. Fort d’un très large succès vis-à-vis du public, cet espace est devenu le laboratoire des plasticiens d’un mouvement encore peu visible en France et a accru sa notoriété grâce à l’organisation du Grenoble Street Art Fest depuis 2015 et devenu Street Art Fest Grenoble – Alpes en 2019.

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes a fait de l’agglomération grenobloise la Capitale du Street Art en Europe grâce à ses sept éditions et plus de 280 réalisations à ce jour. Le festival soutient l’essor de la scène locale tout en invitant des artistes internationaux. Il offre une manière de regarder la ville différemment et a pour vocation profonde de présenter l’ensemble des techniques et esthétiques qui constituent le mouvement du Street Art. Ce projet repose sur deux objectifs forts : la réalisation d’oeuvres artistiques visibles par tous, ainsi que la rencontre entre les artistes et le public, rencontre possible grâce à une médiation constante et la mise en place de nombreux projets éducatifs satellites.

Pendant toute l’année l’équipe Spacejunk assure des missions de médiation culturelle auprès de tous les publics et en particulier les scolaires, autour des expositions en cours et des oeuvres réalisées durant les éditions du Festival. Les activités éducatives, au coeur du projet de 4l’association, sont inclues dans les programmes EAC (Éducation Artistique et Culturelle).

Spacejunk porte également le Projet Vénus qui a pour but de sensibiliser les femmes à la prévention du cancer du sein à travers l’art et la solidarité. Lancé à Spacejunk Bayonne, le projet a été mis en place à Grenoble en 2016 ce qui a permis d’accroître son rayonnement sur la région Auvergne Rhône-Alpes. Il espère toucher un public toujours plus large et sensibiliser les femmes de toutes conditions sociales à la nécessité du dépistage du cancer et sa prévention.