Depuis 2015, l’association Spacejunk Grenoble, sous la direction de Jérôme Catz, s’est attelée à enrichir et à mettre en valeur le territoire grenoblois avec des œuvres disponibles 24h/24 et 7j/7. Au cours de ces cinq années, nombreux sont les artistes locaux et internationaux à être venus embellir les murs de la métropole, constituant ainsi un ensemble d’œuvres remarquable de par sa qualité, sa quantité, sa diversité et sa localisation.

Depuis la fin du XXème siècle, la politique culturelle de la ville de Grenoble est marquée par l’engagement avant-gardiste de différentes figures emblématiques faisant de Grenoble un véritable laboratoire culturel. Depuis la fin des années 60, des grands noms de la scène artistique comme Ernest Pignon-Ernest, Calder ou Les Malassis investissent l’espace public, suivis dans les années 80 par la scène locale de graffeurs et pochoiristes qui, dès lors, n’a cessé de s’enrichir.

Le Street Art est de nature généreuse, et cette générosité se partage et se propage car elle offre une manière de regarder la ville différemment et souvent bienvenue dès que les artistes ont le temps et l’autorisation de montrer leur savoir-faire.
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est un événement culturel qui a pour vocation profonde de présenter l’ensemble des techniques et esthétiques qui constituent l’univers street art.
Il est l’occasion pour les artistes locaux de côtoyer des stars internationales et de faire résonner leurs œuvres entre elles !
Ce projet se base sur deux objectifs forts : la réalisation d’œuvres artistiques visibles de toutes et tous, ainsi que la rencontre entre les artistes et le public, rencontre possible grâce à une médiation constante et la mise en place de nombreux projets éducatifs satellites.
En effet, le festival fait l’objet de nombreuses actions avec le public scolaire telles que visites guidées, ateliers de pratique artistique, co-réalisations d’œuvres, rencontres d’artistes, initiations à l’usage de la bombe de peinture.
Par ailleurs, une équipe de 60 médiateurs est sollicitée tout au long du festival pour présenter les artistes et donner à tous les clés de lecture des œuvres réalisées.
Dès sa troisième édition, le festival était déjà présenté comme le premier festival en Europe à montrer le Street Art dans toute sa globalité et sa pluralité de disciplines :
Fresques monumentales – fresques traditionnelles – collages – pochoirs – installations – photographies – œuvres sur toile – œuvres numériques – anamorphoses – films…

Pendant le mois de juin, la ville est ponctuée chaque jour d’événements aussi divers que la réalisation en live d’œuvres, le dévoilement de fresques, des vernissages, des temps de rencontre, des visites guidées, des conférences, un festival de films, des dédicaces, des soirées, etc.

Aujourd’hui, avec ses six éditions, le Street Art Fest Grenoble-Alpes est devenu un évènement incontournable, au rayonnement national et international.

En 2015 est lancée la première édition du festival. Celle-ci est couronnée de succès avec plus de 30 artistes invités, et plus de 40 réalisations d’œuvres dans les rues de Grenoble. Pendant 20 jours, le centre-ville est ponctué chaque jour d’événements aussi divers que la réalisation en live d’œuvres, les dévoilements de fresques, les vernissages, les temps de rencontre, les visites guidées, les conférences, les projections, tout cela accompagné d’un dispositif de médiation culturelle permanent sur tous les sites concernés.

Elle est suivie par une deuxième édition en 2016, plus grande et plus ambitieuse, avec plus de 40 artistes et plus de 100 créations disséminées (tout type de format) dans les rues de Grenoble.

Lors des troisième et quatrième éditions, l’événement s’ouvre aux villes environnantes. Des œuvres sont réalisées à Grenoble, mais également à Fontaine, Saint-Martin d’Hères et Pont-de-Claix, consolidant une image culturelle métropolitaine ainsi que la notoriété confirmée de l’événement à l’international et donnant une vision large et complète du street art. La troisième édition est marquée par la création du Street Art MOVIE Fest.

En 2019 le Grenoble Street Art Fest devient le Street Art Fest Grenoble-Alpes et continue à se développer, notamment avec l’accueil de la première édition du Digital Street Art Fest, qui fait la part belle à l’inventivité, l’innovation et à ces artistes-ingénieurs-chercheurs qui ont cette capacité à nous surprendre avec leurs propositions improbables, décoiffantes et toujours interactives. La version dominicale du Street Art Run, une manifestation running et/ou balade culturelle, voit le jour pour clôturer le festival. Ces deux événements attirent de nouveaux publics, friands de sport, de sciences et d’innovation ! Et cerise sur le gâteau, à l’occasion de ses 30 ans de carrière, l’artiste Shepard Fairey est venu réaliser une œuvre monumentale et a inauguré la plus grande exposition rétrospective jamais consacrée à son travail. Cette exposition sera présentée durant 5 mois.

En 2020, le festival a proposé une édition spéciale nommée « Résilience », marquée par la crise du COVID-19. La situation de cette année impactée par cette pandémie, a obligé à s’adapter aux nouvelles de dernière minute, aux annonces gouvernementales et à l’incertitude quant aux possibilités de voyager pour les artistes. Un premier acte de réalisations s’est déroulé du 1er juin au 31 juillet, puis un second du 1er septembre au 31 octobre, afin de pouvoir accueillir le plus d’artistes possible au fil des annonces d’ouvertures de frontières. Au final, plus de 26 œuvres dont 15 monumentales seront réalisées durant cette édition Résilience.

.