Short 79 (France)

Bio :

Depuis 1992, Short 79 ne cesse de questionner et déconstruire sa pratique du graffiti. C’est en 2001 qu‘il cherchera notamment à explorer la question de la forme et du pourquoi du pseudonyme en participant à la campagne « Feed the pigeons » aux côtés de ses amis HËKS, HEPT et CURE. Ils parcourent alors la France et l’Europe et remplacent leurs tags respectifs par un portrait de pigeon, vrai prince de la ville. Lacés de la monotonie de ce type d’intervention et des colleurs d’autocollants se prenant pour des artistes, les 4 compères reviennent aux bases du graffiti posées par les œuvres majeures comme Style Wars et Spray Can Art. Short 79 interroge alors la forme de son graffiti en éliminant systématiquement toute notion d’avant garde et obéissant trait pour trait aux codes graphiques établis à l’époque : contours, outline, light, background, remplissage coloré … L’idée étant de prendre le contre pied des pratiques graffiti de l’époque. En 2013, Nesta le sort d’une pause qui dure depuis plusieurs années et le remet aux affaires. Ensemble ils se concentrent sur les grandes fresques murales. Dès lors, Short attachera plus d’importance à l’acte de peindre qu’au reste (notoriété, codes …). Le sujet et le résultat importent finalement moins, seuls l’action et le moment ont de l’importance. Les deux hommes essaient ainsi de respecter au maximum leur nouvelle devise : « Graffiti & Rigolade ». En parallèle de sa pratique personnelle du graffiti il participe également à l’organisation de nombreuses expositions pour feu le shop–galerie A Part, anciennement Le Garage, mis en place par la marque Hixsept à Grenoble.  

Artworks :